Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

Nouvel avis d'une agence de l'OMS sur la cancérogenicité du glyphosate - mai 2016

Mercredi 18 Mai 2016

/user/image/actualitePicture_881340.pngA quelques jours d'un nouveau vote sur l'homologation du glyphosate, le panel sur l'évaluation des effets des résidus de pesticides de l'OMS (le panel JMPR) publie un communiqué concluant que l'exposition alimentaire aux résidus de glyphosate n'est pas dangereuse. Auparavant, une autre agence de l'OMS (le CIRC) concluait que le glyphosate est probablement cancérigène.

 

Les deux avis ne sont pas en contradiction. Le JMPR conclue sur les risques d'une exposition à des résidus de glyphosate seul à des concentrations environnementales par voie alimentaire, un angle très restreint. Le CIRC conclue quant à lui sur la question "cancérogène ou non". Techniquement, le CIRC réalise une évaluation générale du danger alors que le JMPR réalise une évaluation du risque associé à un type d’exposition particulier. Pour rappel, les conclusions du CIRC sont basées sur des études de populations d'agriculteurs exposés aux formulations commerciales d'herbicides à base de glyphosate. Ces populations développaient plus de cancer que les agriculteurs qui n'utilisaient pas les herbicides à base de glyphosate. N’oublions pas que le glyphosate n’est jamais utilisé seul mais en mélange avec des formulants toxiques qui peuvent être responsables des effets toxiques des formulations commerciales de pesticides. En d’autres termes, le JMPR regarde le problème par le petit bout de la lorgnette au point de négliger l'ensemble, alors que le CIRC regarde l'ensemble.

En pratique, l'avis du CIRC reste le plus important: on ne peut pas accepter un cancérogène dans l'alimentation car ses effets peuvent être considérés comme sans seuil.