Soutenir le CRIIGEN

Une exposition chronique à des faibles doses de Roundup provoque une modification de la flore intestinale des rats

Vendredi 19 Janvier 2018

 

Veronica Lozano et al, Toxicology Reports, Volume 5, 2018, Pages 96-107

https://www.sciencedirect.com/science/journal/22147500

 


/user/image/communiquePicture_699371.pngDes rats buvant tout au long de leur vie (deux ans) de faibles doses de Roundup (correspondant à celles autorisées dans l'eau du robinet en Europe soit, 0.1µg/L) présentent des modifications dans l’équilibre des différentes espèces de leurs flore intestinale. Ce nouveau résultat dépend du sexe (seules les femelles sont touchées) et est probablement dû aux effets perturbateurs endocriniens et très toxiques des formulants présents avec le glyphosate, ainsi qu’au pouvoir "antibiotique" du glyphosate et/ou du Roundup déjà décrit par d'autres équipes de recherche.


Ce résultat est à rapprocher aussi de l'augmentation de l'incidence des tumeurs mammaires  provoquée par le Roundup (1), ainsi que de ses effets hépato-toxiques (2), d’autant plus que de telles dysbioses ont été observées par différents auteurs, comme étant associées à des maladies hépatiques en augmentation dans nos sociétés.


Toutes ces atteintes physiologiques peuvent donc être décrites comme liées. Toutefois, de futures études seront nécessaires pour déterminer, précisément les voies métaboliques en cause.


(1) Séralini et al. Environmental Sciences Europe 2014, 26:14

(2) Robin Mesnage et al. Scientific Reports 2017, 7 : 39328