Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

Questions réponses sur les OGM, 2005

Vendredi 29 Décembre 2006

 

Par Gilles-Eric Séralini

 

Sur le plan humanitaire :

  

Q - La population ne cesse d'augmenter et le problème de nourrir le monde est de plus en plus présent. Les OGM permettent d'augmenter la production et d'empêcher les pénuries et les famines, qu'en-pensez vous ?

R - Non. Les OGM en agriculture servent aujourd'hui à aider l'agriculture intensive inadaptée aux pays du Sud, et avec des semences brevetées. Ces pays manquent déjà de médicaments car ce sont des produits brevetés. Mettre sous brevet les semences augmenterait les famines.

Dans le domaine médical :

 

Q - Les médicaments provenant d'OGM, sont utiles pour la médecine, qu'en dites-vous ?

R - Oui. L'insuline et l'hormone de croissance dites "recombinantes" sont bien testées sur la santé, et les OGM microbiens sont cultivés en milieu confiné.

Q - La production de vaccins à base d'OGM est moins coûteuse et efficace pour certaines maladies, qu'en-pensez vous ?

R - S'ils sont produits en milieu confiné et bien testés, la réponse est la même que précédemment. Mais en général, les réactions secondaires dues aux vaccins sont davantage à prendre en compte.

 

 

En ce qui concerne l'environnement :

 

Q - Les OGM sont destinés à accroître la résistance à la sécheresse, qu'en dîtes-vous ?

R - Aucun d'entre eux n'est encore développé commercialement.

Q - Les OGM ont permis la diminution significative des traitements insecticides et herbicides, la diminution de ces produits polluants, protège l'environnement, qu'en déduisez-vous?

R - C'est une publicité mensongère. 72% des OGM diffusés dans l'environnement tolérants à un désherbant favorisent considérablement l'usage du Roundup. 20% produisent un nouvel insecticide dans leurs cellules de l'ordre du kg/ha. Les 8% restant font les deux à la fois.

Q - Pouvez-vous nous faire part d'éventuelles remarques supplémentaires?

Les OGM commercialisés contiennent donc de nouveaux résidus de pesticides, soit qu'ils en absorbent sans mourir (ex. soja au Roundup) soit qu'ils en produisent (ex. maïs Bt) or ils ne sont pas testés plus de 3 mois sur la santé des mammifères (rats de laboratoire) et encore de manière obligatoire - au contraire des tests des pesticides et médicaments qui le sont pendant des années. Les premiers effets secondaires ont pourtant été découverts, qui sont probablement dûs aux pesticides absorbés ou produits par les OGM. Pour en savoir plus lire "Ces OGM qui changent le monde" et "Génétiquement Incorrect" (livres de poche) aux éditions Flammarion.