Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Help CRIIGEN

Gènes, Pouvoirs et Profits de C. Bonneuil & F. Thomas

Gènes, Pouvoirs et Profits de C. Bonneuil & F. Thomas

Que signifie exactement améliorer une plante ? Depuis plus d'un siècle, généticiens, sélectionneurs, biologistes, semenciers et agriculteurs s'appliquent à transformer les plantes cultivées, mais la définition du progrès génétique n'est pas unique ; elle dépend des pratiques agricoles, des itinéraires techniques, des acteurs économiques et politiques, des usages alimentaires et plus généralement des représentations du "vivant", du "progrès" et du "bien-être". L'histoire de l'amélioration des plantes n'est pas le récit linéaire de l'application de la génétique aux plantes cultivées.

 

Gènes, pouvoirs et profits retrace l'histoire des transformations conjointes de la génétique et de la société depuis 150 ans. Trois grands régimes de production des savoirs et des innovations émergent. Au régime de la semence domestique, dominé par les variétés de pays, succède après la Seconde Guerre mondiale le régime du progrès génétique planifié ; chercheurs et fonctionnaires, en lien avec la profession, produisent et régulent l'innovation variétale pour moderniser la "ferme France". Lorsque les modèles des décennies d'après-guerre s'effacent et que le gène s'impose comme unité de manipulation et d'appropriation du vivant, ces régulations cèdent la place au régime contemporain de profit génétique mondialisé, creuset des OGM.

 

Cet ouvrage s'adresse à ceux que l'avenir des semences, de l'alimentation et de la biodiversité préoccupent : consommateurs, chercheurs, agriculteurs, et citoyens désireux de comprendre l'émergence d'un marché et d'une industrie des semences, des OGM, des droits de propriété sur le vivant, et souhaitant débattre des mondes possibles dont sont porteurs nos choix scientifiques.

 

Christophe Bonneuil, chargé de recherche au CNRS, est membre du centre Alexandre Koyré de recherche en histoire des sciences et des techniques. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'histoire de la biologie, la génétique végétale et sur les transformations des rapports entre science, nature et société.

 

Frédéric Thomas, chargé de recherche à l'IRD, dans l'unité Savoirs et développement a écrit plusieurs articles sur l'histoire de l'amélioration des plantes, le droit international de la biodiversité, et la gestion des ressources génétiques dans le monde. Il coordonne un programme de recherche sur les nouvelles formes de socialisation du vivant dans les pays en développement.

 

Tous deux sont chercheurs associés à l'équipe SenS-Inra de l'Institut francilien "Recherche, innovation, société".

 


 

 Editions Quae

 

Prix : 55 €