Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Help CRIIGEN

CRIIGEN's recommandations

Rayonnements - OGM - Nanotechnologies

Rayonnements - OGM - Nanotechnologies

Les OGM contenus dans les produits manufacturés ou alimentaires présentent-ils des risques sanitaires ou environnementaux ? Ont-ils finalement une quelconque utilité pour le consommateur ?

Des antennes relais, des téléphones portables ou des lignes à haute tension, lesquels produisent le plus de rayonnements ? Que penser de la multiplication des sources de rayonnement électromagnétiques, tels les appareils électroménagers, la Wifi, les GPS... ?

Les nanoparticules aujourd'hui dans les peintures et ciments, les emballages, les cosmétiques..., présentent-elles des risques sanitaires et environnementaux ? Comment prendre en compte les risques potentiels des nanotechnologies et les neutralise ? 

La CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie), l'une des plus importantes associations nationales de consommateurs et d'usagers, est une force de proposition écocitoyenne dans de nombreux dossier relatifs à la consommation. Au travers de ses 400 associations locales, ses experts répondent concrètement aux questions des usagers pour surmonter les difficultés qu'ils rencontrent face aux infractions et abus de plus en plus fréquents d'une réalité quotidienne en constante évolution.

 

Gènes, Pouvoirs et Profits de C. Bonneuil & F. Thomas

Gènes, Pouvoirs et Profits de C. Bonneuil & F. Thomas

 Que signifie exactement améliorer une plante ? Depuis plus d'un siècle, généticiens, sélectionneurs, biologistes, semenciers et agriculteurs s'appliquent à transformer les plantes cultivées, mais la définition du progrès génétique n'est pas unique ; elle dépend des pratiques agricoles, des itinéraires techniques, des acteurs économiques et plotiques, des usages alimentaires et plus généralement des représentations du "vivant", du "progrès" et du "bien-être". L'histoire de l'amélioration des plantes n'est pas le récit linéaire de l'application de la génétique aux plantes cultivées.

Gènes, pouvoirs et profits retrace l'histoire des transformations conjointes de la génétique et de la société depuis 150 ans. Trois grands régimes de production des savoirs et des innovations émergent. Au régime de la semence domestique, dominé par les variétés de pays, succède après la seconde guerre mondiale le régime du progrès génétique planifié ; chercheurs et fonctionnaires, en lien avec la profession, produisent et régulent l'innovation vaiétale pour moderniser la "ferme France". Lorsque les modèles des décennies d'après-guerre s'effacent et que le gène s'impose comme unité de manipulation et d'appropriation du vivant, ces régulations cèdent la place au régime contemporain de profit génétique mondialisé, creuset des OGM.

Cet ouvrage s'adresse à ceux que l'avenir des semences, de l'alimentaiton et de la biodiversité préoccupent : consommateurs, chercheurs, agriculteurs, et citoyens désireux de comprendre l'émergence d'un marché et d'une industrie des semences, des OGM, des froits de propriété sur le vivant, et souhaitant débattre des mondes possibles dont sont porteurs nos choix scientifiques.

Christophe Bonneuil, chargé de recherche au CNRS, est membre du centre Alexandre Koyré de recherche en histoire des sciences et des techniques. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'histoire de la biologie, la génétique végétale et sur les transformations des rapports entre science, nature et société.

Frédéric Thomas, chargé de recherche à l'IRD, dans l'unité Savoirs et développement a écrit plusieurs articles sur l'histoire de l'amélioration des plantes, le droit international de la biodiversité, et la gestion des ressources génétiqus dans le monde. Il coordonne un programme de recherche sur les nouvelles formes de socialisation du vivant dans les pays en développement.

Tous deux sont chercheurs associés à l'équipe SenS-Inra de l'Institut francilien "Recherche, innovation, société".

55 € Editions Quae

Bidoche de Fabrice Nicolino

Bidoche de Fabrice Nicolino

 

Je suis né pour ma part dans le sous-prolétariat urbain de la banlieue parisienne. Ce n'est pas un lieu rieur. Ce ne fut pas un temps calme. Il m'arriva plus d'une fois de rêver meilleur destin. Mais qui choisit ? Il reste que, dans les meilleures années de cette époque engloutie à jamais, ma mère préparait le dimanche midi un roast-beef, un rosbif farci à l'ail qui déclenchait chez nous tous, les enfants de cette pauvre nichée, une émeute de papilles.

Un repas peut-il rendre heureux ? Oui. Un morceau de viande peut-il faire croire, le temps d'une tablée familiale, que tout va bien, que tout va mieux ? Oui. J'ai mangé beaucoup de viande. J'ai pris un grand plaisir à mastiquer, à partager avec les miens ce qui était davantage qu'un mets. Je suis mieux placé que d'autres pour comprendre que manger de la viande est un acte social majeur. Un comportement. Une manière de se situer par rapport au passé maudit de l'humanité, et de défier le sort promis par l'avenir.

 

BD de M. Le Galli - La guerre des OGM

BD de M. Le Galli - La guerre des OGM

Michaël Le Galli et Mike viennent de publier ce mois-ci une bande dessinée intitulée "La guerre des OGM" aux Editions Delcourt.

http://www.editions-delcourt.fr/

bd.jpg

Vous y retrouverez des membres du CRIIGEN....

RÉSUMÉ DE L'ÉPISODE

 

OGM. Trois lettres qui ne laissent personne indifférent... Alors, que sont exactement les Organismes Génétiquement Modifiés ? Pourquoi et comment, partout à travers le monde, des hommes et des femmes se battent contre ceux qui veulent les imposer ? Et qu'en est-il de la France ? Pour la première fois, une bande dessinée répond à toutes ces questions.

Plantes insecticides : Evaluation de l'impact sur les insectes auxiliaires - Lilian Ceballos

Plantes insecticides : Evaluation de l'impact sur les insectes auxiliaires - Lilian Ceballos

 Depuis 1996, la dissémination de plantes génétiquement modifiées dans l'environnement a provoqué des débats virulents entre les promoteurs des biotechnlogies et la société civile qui s'oppose à ces cultures. En 2004, la Communauté Européenne a levé le moratoire sur les cultures transgéniques, malgré les nombreuses controverses sur leurs effets environnementaux. Au niveau politique, plusieurs pays (Autriche, Grèce, Hongrie) ont d'ailleurs interdit ces cultures sur leur territoire, et la France a récemment suspendu l'autorisation du maïs MON810. L'évaluation de ces plantes par les organismes officiels ne tient pas suffisamment compte des réusltats scientifiques récents qui suggèrent que l'impact en chaîne sur l'environnement pourrait être beaucoup plus important que prévu.

Présentées comme une alternative incontournable aux insecticides chimiques, les plantes Bt sont en fait des plantes insecticides. L'enjeu de ce livre est de faire le point sur les connaissances scientifiques relatives aux impacts des cultures Bt sur les insectes auxiliaires. Il est la première synthèse de ce genre et s'adresse à un public averti, désireux de comprendre l'impact des cultures Bt sur les insectes non cibles (pollinisateurs, ennemis naturels des ravageurs), sur les organismes du sol (lombics, mycorhizes) et sur les organismes aquatiques (daphnies, moules). Ces organismes jouent un rôle déterminant dans les services écosystémiques (pollinisation, contrôle biologique, recyclage de la matière organique, fourniture et purification de l'eau...) reconnus comme la base d'une agriculture durable par les experts du programme international "Evaluation des écosystèmes pour le millénaire". Préserver la biodiversité n'est pas un luxe de nantis, mais constitue le dernier recours pour les agriculteurs (biologiques ou non) qui veulent se passer de pesticides.

 

Lilian Ceballos, scientifique indépendant, écologue. Co-auteur de "OGM, Sécurité, Santé" et de diverses publications sur les PGM, il collabore régulièrement avec des organisations environnementales sur des questions d'écologie et agroécologie.

prix : 15 euros

Aux Origines des Plantes - Sous la direction de Francis Hallé et Pierre Lieutaghi

Aux Origines des Plantes - Sous la direction de Francis Hallé et Pierre Lieutaghi

 Ce volume des Origines des plantes s'intéresse aux plantes et à leur relation avec les hommes et la société. Trente-deux spécialistes renommés collaborent ici à une oeuvre sans équivalent à ce jour en français, à la fois chronique et bilan, point sur l'histoire et interrogation sur les grands enjeux actuels associés au végétal.

De la plante préhistorique aux grandes cultures d'aujourd'hui, de l'origine des légumes à leur devenir, de l'histoire et de l'importance de la forêt tempérée à la protection des régions tropicales, des origines de l'agriculture aux techniques d'agroforesterie, les thèmes abordés ici touchent autant à l'histoire qu'à l'avenir des plantes, à leur protection, leur transformation, ou aux questions brûlantes de l'utilisation des OGM.

C'est aussi l'usage qui est fait par l'homme du véfétal que l'on retrouve dans cet ouvrage : les plantes soignent tout autant qu'elles parfument, teignent ou ornent nos balcons, maisons et intérieurs. Les plantes sont partout : dans l'alimentation, la pharmacopée, l'habitat, l'industrie. Mais cultivée, transformée, la diversité végétale tend de plus en plus à diminuer : que faire pour la conserver et, de ce fait, pour préserver notre espèce ? Car si la plante est importante pour ntore survie matérielle, elle l'est aussi pour la part symbolique de notre être : la présence de l'arbre dans les mythes en atteste, mais aussi la domestication des plantes toxiques, la cueillette comme pratique sociale ou les plantes médicinales.

Un livre enrichi de magnifiques illustrations, qui contribue à élargir le regard sur la flore tout en affirmant son importance fondatrice dans l'ordre matériel d'abord, mais aussi dans les oeuvres d'intelligience, de consolidation et d'embellissement du monde.

 

52 €

Conditions et genre de vie - Sous la direction de Salvador Juan et Didier Le Gall

Conditions et genre de vie - Sous la direction de Salvador Juan et Didier Le Gall

conditionsetgenres.jpg Renouant avec la tradition de l'Ecole Française de sociologie qui regroupait des mémoires originaux, non sous la forme d'une revue mais d'un ouvrage qui fera l'objet de plusieurs parutions, Conditions et genres de vie est constitué de véritables mémoires de sociologie descriptive, conceptuellement et empiriquement étayés, dont l'objectif est de donner à voir la "société française autrement".
La sociologie et l'anthropolgie académiques livrent bien souvent une image inhumaine car a-humaine de la société. Celle-ci est certes faite de marchés qui produisent et distribuent des biens et des maux, ainsi que de dispositifs institutionnels plus ou moins publics norm(ali)sant et encadrant la vie des personnes. En bref, d'économie et de politique. Mais la "vraie vie" des gens n'est pas là. Elle est dans la manière dont ils s'adaptent aux contraintes et aux opportunités, dans la façon de "tenir le coup", de s'inventer un imaginaire inversant le monde réel et permettant de le supporter, dans des pratiques de réalisation de soi qui donnent le sentiment d'exister comme être humain au milieu d'un environnement de plus en plus réifié et porteur de risques.
Ces chroniques invitent à regarder l'envers du décor, "l'autre rive" des structures sociales et des institutions, autrement dit le comment (sur)vivent concrètement les êtres humains avec leurs ressources, au milieur des aménités et des nuisances, la manière dont le temps de la vie se passe ou se rompt... Un regard "décalé" sur la diversité de vie quotidienne en quelque sorte, qui est ici structuré en quatre tableaux : les conditions de la vie liées au travail, au cadre de vie et à la position sociale ; les seuils et les changements existentiels ; les occupations du temps pour soi dans la vie ordinaire et, enfin, les identités incertaines ou en souffrance.

Ont collaboré à ce premier volume :
E. Babin, C. Bidart, L. Bocéno, G. Boudesseul, P. de Colomby, A. Degenne, S. Derobert, S. Deniveau, M. Dobré, A. Giami, I. Grand, G. Grandazzi, A. Haesler, S. Juan, M.O. Lebeaux, A. Léger, D. Le Gall, C. Le Van, F. Lemarchand, A. Morange, M. Niang Fall, A. Pellissier, M. Prével, J. Saliou, C. Trouvé-Piquot et S. Valognes.

La guerre secrète des OGM - Hervé Kempf

La guerre secrète des OGM - Hervé Kempf

guerreogm.jpg

Entre 1973 et 2003, nous avons vécu un phénomène nouveau : pour la première fois depuis les débuts de la Révolution industrielle, la société humaine a refusé une mutation technologique. Alors qu'elle promettait de transformer le monde, la dissémination dans l'environnement des oganismes génétiquement modifiés (OGM) s'est heurtée à une contestation planétaire. Les OGM sont maintenant confinés pour l'essentiel en Amérique du Nord, et les firmes qui les promeuvent s'enfoncent dans la crise.
Personne ne peut prédire l'avenir des OGM, des plantes transgéniques. Mais l'échec de leur lancement est riche d'enseignements : sur l'Europe, qui y a manifesté sont unité, sur les Etats-Unis, qui y ont montré la maladie de leur démocratie, sur la redécouverte de l'agriculture par un monde urbanisé, sur les rapports entre la politique et la science. Mais l'histoire des OGM est d'abord une incroyable aventure, une véritable "guerre de trente ans" mêlant la passion et la cupidité, le commerce et la manipulation, l'enthousiasme scientifique et l'imprudence. Cette guerre fut aussi une guerre secrète et ce livre lève une partie du voile.

Hervé Kempf couvre le journal Le Monde les questions d'écologie internationale. Journaliste scientifique, il a publié plusieurs livres, dont l'un, La Révolution biolithique. Humains artificiels et machines animées (Albin Michel, 1998), constitue l'une des meilleures synthèses au sujet des nouveaux défis biotechnologiques.

Seuil

Prix : 19 euros

Le Monde selon Monsanto - Marie-Monique Robin

Le Monde selon Monsanto - Marie-Monique Robin

mondemonsanto.jpg Implantée dans quarante-six pays, Monsanto est devenue le leader mondial des OGM, mais aussi l’une des entreprises les plus controversées de l’histoire industrielle avec la production de PCB (pyralène), d’herbicides dévastateurs (comme l’agent orange pendant la guerre du Viêt-nam) ou d’hormones de croissance bovine et laitière (interdites en Europe). Depuis sa création en 1901, la firme a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits, mais se présente aujourd’hui comme une entreprise des « sciences de la vie », convertie aux vertus du développement durable.

Grâce à la commercialisation de semences transgéniques, elle prétend vouloir faire reculer les limites des écosystèmes pour le bien de l’humanité. Qu’en est-il exactement ? Quels sont les objectifs de cette entreprise qui, après avoir longtemps négligé les impacts écologiques et humains de ses activités, s’intéresse tout à coup au problème de la faim dans le monde au point de se donner des allures d’organisation humanitaire ?

S’appuyant sur des documents inédits, des témoignages de victimes, de scientifiques ou d’hommes politiques, ce livre reconstitue la genèse d’un empire industriel qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l’administration nord-américaine, de pressions et tentatives de corruption, est devenu le premier semencier du monde.

Et il révèle notamment le rôle joué par Monsanto dans le formidable tour de passe-passe qui a permis l’extension planétaire des cultures OGM sans aucun contrôle sérieux de leurs effets sur la nature et la santé humaine.

Le défi des épidémies modernes - André Cicollela

Le défi des épidémies modernes - André Cicollela

defit.gifComment sauver la Sécu en changeant le système de santé ?

Les sociétés modernes sont confrontées à une véritable épidémie de maladies chroniques : cancers, maladies cardiovasculaires, obésité et diabète, allergies, affections mentales… Or, elles sont très largement évitables, car elles sont la conséquence de notre mode de vie et de notre environnement. Selon l’Organisation mondiale de la santé, elles sont responsables de 86% des décès et représentent 77% des cas de maladies en Europe. Elles sont ainsi devenues la cause majeure de la crise des systèmes de santé. En France, le « Sécu » a certes permis l’accès aux soins pour tous, mais elle n’arrive pas à répondre à cette crise. Et au nom de la lutte contre le « trou de la Sécu », on cherche à convaincre les Français qu’il faudrait remplacer le principe de solidarité par une logique individualiste d’assurances privées.Mais les solutions libérales sont une illusion, comme le montre André Cicolella dans cet essai rigoureusement argumenté : elles ne répondent pas à la question et ne peuvent, au contraire, que faire empirer la situation. À l’inverse, explique-t-il, il est possible de surmonter la crise en agissant sur les causes environnementales et comportementales des maladies et en sortant du « tout médicament ». et aussi en réinventant un système de santé de proximité, un financement plus juste et en instaurant une véritable démocratie sanitaire. Bref, en refondant un véritable système de santé et pas seulement un système de soins.

André Cicolella est chercheur en santé environnementale et président de la Commission Santé des Verts. Il est l’auteur de Alertes santé (avec Dorothée Benoît-Browaeys, Fayard, 2005).

Alertes santé - André Cicolella et Dorothée Benoit Browaeys

Alertes santé - André Cicolella et Dorothée Benoit Browaeys

alertes_sante.jpg Notre santé est menacée. Des experts lancent l'alerte, mais leur voix est étouffée et leurs travaux sont ignorés. Les enjeux sont pourtant immenses : comment éviter le développement annoncé de véritables épidémies non seulement de cancer, d'asthme, de maladies auto-immunes ou neurodégénératives (alzheimer), mais aussi de nouvelles pathologies ? On le sait, le caractère cancérigène de l'amiante a été prouvé dès 1950. Pourtant, l'amiante n'a été interdit en France qu'en 1997 ! Ce scandale ne doit pas se reproduire. Il est donc essentiel d'être à l'écoute des "lanceurs d'alerte". Qui sont-ils ? Quels nouveaux dangers sanitaires mettent-ils en évidence ? Comment agissent les lobies auxquels ils font face ?

Ce livre brosse un panorama passionnant des grandes affaires de santé publique et des recherchers en cours. Les auteurs apportent également des réponses, avec des propositions précises de refonte de notre système de sécurité sanitaire, afin de garantir la liberté du chercheur et l'écoute de la société civile au service d'une vraie politique de prévention.

André Cicolella est chercheur en santé environnementale, spécialiste de l'évaluation de risques sanitaires dans un établissement de recherche publique. Lanceur d'alerte lui-même, il est à l'origine de la prise de conscience liée aux éthers de glycol, produits chimiques très largement utilisés. Cette affaire s'est traduite par la première jurisprudence de la Cour de cassation sur la protection des lanceurs d'alerte. Président de la fondation Sciences citoyennes depuis sa création en 2002, responsable de la Commission santé des Verts, il est également à l'origine de la création de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement (AFSSE) avec le député André Aschieri.

Dorothée Benoit Browaeys est journaliste scientifique. Elle est cofondatrice de la revue électronique www.vivantinfo.com et de l'association VivAgora pour le débat public sur les choix scientifiques et techniques.

Fayard

Prix : 22 €

Le grand roman des bactéries - Martine Castello et Vahé Zartarian

Le grand roman des bactéries - Martine Castello et Vahé Zartarian

romanbacterie.jpg

Ignorées jusqu'au XVIIe siècle, on les a longtemps prises pour des "petites vies" amusantes avant de les rendre responsables de tous nos maux. Aujourd'hui, les bactéries font rêver les marchands qui voient en elles les robots vivants du XXIe siècle. Chacune de ces visions est partielle. Pour les auteurs de ce livre, la saga des bactéries mérite infiniment plus de respect.

Le saviez-vous ?
Il y a quatre milliards d'années, elles ont lancé l'immense chantier de la vie. Sans elles, la Terre serait restée un caillou stérile.
Elles sont partout : dans les fosses océaniques, les glaciers des pôles, et même les volcans.
Chacun de nous en porte cent mille milliards dans l'intestin et mille milliard sur la peau.
Elle ont créé l'air que nous respirons, la couche d'ozone protectrice, l'humus, mais aussi le charbon, le pétrole, le gaz, les minerais. Sans elles, nous ne pourrions pas vivre.
Elles peuvent nous aider à fabriquer aujourd'hui de nouveaux médicaments et de nouveaux produits bons pour la santé humaine et animale.
Elles peuvent nous aider aussi à résoudre nos problèmes d'environnement, en nous débarrassant de nos déchets et en produisant de l'énergie propre.
Enfin, ces êtres minuscules démontrent la supériorité de la coopération sur la compétition. Un message de sagesse qui nous invite à suivre de près leur sublime création.

Martine Castello journaliste scientifique reconnue, a fondé le service Sciences de Libération. Le livre qu'elle a déjà cosigné avec le polytechnicien Vahé Zartarian, Nos pensées créent le monde, a été réédité plusieurs fois depuis 1994.(éd. Robert Laffont et Grancher).

Albin Michel

Prix : 16 €

Société civile contre OGM - Collectif

Société civile contre OGM - Collectif

societecontreogm.jpg

Que sont les OGM ? Quels sont leurs multiples et indéniables impacts sur l'ensemble des espèces et des hommes ? Quelles alternatives ? Quels indispensables engagements aujourd'hui pour un avenir indéniable ?

Cet essai appréhende la problématique des OGM sous ses dimensions scientifiques, agronomiques, écologiques juridiques, économiques, éthiques.

Chaque thème fait l'objet d'une approche analytique approfondie avec références scientifiques, état des lieux du débat, enjeux et propositions.

Le devenir humain exige une réflexion profonde et des choix démocratiques sur les technosciences dont les OGM font partie.

Il s'agit dès maintenant d'enclencher un vrai débat public avec le gouvernement français afin que les citoyens expriment leurs avis et leurs propositions, AVANT toute décision politique.

La grande diversité des spécialistes et des associations qui ont élaboré cet ouvrage en fait un événement majeur à la mesure des enjeux.

Un combat pour que le vivant ne devienne pas l'exclusive production des intérêts économiques privés.

 

Robert Ali Brac de la Perrière, Anne Briand-Bouthiaux, Michel Buisson, Matthieu Calame, Anne Chetaille, Olivier Clément, Stéphanie Daydé, Marc Dufumier, Bernard Eddé, Daniel Evain, Frédéric Jacquemart, Guy Kastler, Lylian Le Goff, Hervé Le Meur, Eric Meunier, Dominique Mourlane, Xavier Poux, Frédéric Prat, Thierry Raffin, Agnès Sinaï.

Editions Yves Michel

Prix : 19 €

Agricultures sans herbicides - Joseph Pousset

Agricultures sans herbicides - Joseph Pousset

asansherbicide.jpg

Cet ouvrage synthétique et approfondi sur un sujet difficile est, pour l'instant, unique. L'auteur y aborde tous les aspects préventifs et curatifs du désherbage sans recours, ou avec réduction significative, aux désherbants de synthèse. Il étudie comment maintenir propres les principales cultures, passe en revue les adventices habituelles de nos régions et termine par les principes agronomiques de base de la seule forme d'agriculture officiellement sans herbicide : la culture biologique.

Réduire de façon significative ou même supprimer le recours aux herbicides est possible, mais délicat dans une agriculture "moderne". Les commensales de nos cultures ne sont pas forcément des herbes "mauvaises" à éliminer totalement. Elles sont souvent le fruit d'erreurs culturales qu'il faut identifier et corriger : rotations culturales, travail du sol, fumure...Parallèlement, diverses stratégies préventives s'imposent : déstockage de graines, faux semis, arrachage des racines et rhizomes...Les sarclages constituent l'ultime recours pour limiter les herbes. La dictature du zéro adventice ne se justifie ni agronomiquement ni économiquement.

Concerne les praticiens de l'agriculture biologique et tous les partisans d'une agriculture durable, respectueuse de la santé des hommes et de l'environnement.

 

Joseph Pousset a déjà publié des ouvrages sur l'agriculture biologique, le chauffage au bois, les chevaux de trait et les engrais verts. Ancien élève de l'ENITA de Bordeaux. Il pratique l'agriculture biologique sur son exploitation agricole. Il conduit également des recherches dans les domaines de l'agriculture sans labour et des apports d'intrants minimaux. Conseiller indépendant, il collabore activement depuis 25 ans à la promotion d'une agriculture biologique ou durable avec les organismes engagés dans ce même sens.

Ecophysiologie végétale - Jean-Claude Leclerc

Ecophysiologie végétale - Jean-Claude Leclerc

ecophysiologie.jpgCe livre expose les relations des végétaux avec leurs milieux, des mécanismes en sont expliqués.

Les étudiants de maîtrise et de DEA y trouveront un texte court, illustré de nombreux tableaux et figures, pour s'initier à l'analyse de résultats. Dans l'optique des changements actuels du climat de la terre, une attention particulière est accordée aux situations de stress et aux relations entre les différentes espèces. L'importance du sujet doit aussi inciter les professeurs de l'enseignement secondaire à utiliser l'ouvrage.

Jean-Claude Leclerc est Professeur à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne, et a réalisé des travaux d'écologie et de physiologie sur de nombreux végétaux : Rhodo-phycées marines, Cyanobactéries, Algues carvernicoles, Lichens, Maïs et Houque, plantes médicinales, et maintenant groseillers.

Il est membre du Conseil d'Administration de la Société d'Ecophysiologie et Président de l'Association pour la promotion des Groseilles en France, dont les objectifs principaux sont la conservation du patrimoine génétique, l'amélioration de la culture et de l'utilisation alimentaire et diététique des groseilles.

Publications de l'Université de Saint-Etienne