Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Soutenir le CRIIGEN

Droit de réponse à M. Olivier Hertel de Sciences et Avenir

Vendredi 23 Mars 2012

 Droit de réponse du Pr Gilles-Eric Séralini à Olivier Hertel du magazine Sciences et Avenir de mars 2012.

Vous indiquez dans votre article de mars 2012 p. 84 que nos études sur les signes de toxicité des OGM ont été "invalidées" par les agences. Je vous rappelle que des opinions fussent-elles d'agences officielles sur des sites web n'invalident en rien des revues scientifiques à comité de lecture, et que des journaux scientifiques internationaux dans lesquels j'ai publié n'ont jamais invalidé mes recherches, au contraire.

Des agences qui ne publient pas leurs résultats dans des revues à comité de lecture ni les données expérimentales sur lesquelles elles s'appuient sont aux yeux de la communauté scientifique moins crédibles que des publications scientifiques, surtout après les différents scandales (l'EFSA sur les OGM par exemple) qui les ont traversées. Au contraire, c'est moi qui ai par mes contre-expertises invalidé l'opinion de Gérard Pascal et d'autres qui ont participé à l'évaluation des OGM dans ces agences, par la voie des publications scientifiques.