Support Séralini Team for GMO Risk Research - CRIIGEN
Help CRIIGEN

Séminaire Ecomédecine, détoxification et santé (Janvier 2014, Barjac)

Thursday 23 January 2014

 

Séminaire Ecomédecine et détoxication

Synthèse des idées du séminaire de Janvier 2014 : Ecomédecine, détoxification et santé.

 

Un concept naissant de la médecine environnementale, dans l’occident contemporain, a été explicité dans ce séminaire, en écho des médecines traditionnelles. Les découvertes récentes de l’épigénétique ont été intéressantes, comme les nouvelles découvertes du CRIIGEN. Les machineries des lobbies mises à jour furent passionnantes. Les relations plantes-sol ont été décrites aussi de manière très riche. Une cohérence fut révélée entre les connaissances de la botanique et celles de la médecine environnementale. Le système d’intoxication de la cellule a permis de réaliser ce que l’on constate sur le terrain, et on en déduit quoi faire dans les champs. Les explications données au séminaire permettront de mettre en place des détoxifications plus efficaces.

 

La pollution cérébrale par les polluants peut même empêcher de prendre conscience de l’écosystème. On est dans des domaines complexes où le dialogue entre les intervenants est davantage nécessaire. Le vivant raconté par les plantes est fascinant. Par exemple, la multiplicité des conditions de levées de dormances des graines a été réalisée ainsi que les relations entre les plantes détoxifiant un milieu, et apportant du coup des éléments ou des minéraux à l’homme et l’écosystème, ou bien la biodiversité. Le déséquilibre d’un terrain est compensé par les plantes, cela est éclairant. La manière d’agir des xénobiotiques a été éclairée de manière nouvelle, et ces éclaircissements grandissent d’année en année, comme la compréhension des effets des pesticides, sous forme de mélange d’adjuvants et de prétendus « principes actifs ». Un médecin a bien approfondi les notions d’intoxication et de détoxification cellulaires grâce au séminaire. Un cadre d’entreprise de l’alimentation a pu approfondir sa prise de conscience des relations santé-environnement et faire des relations entre ses connaissances.

 

Les données scientifiques ont été mises en relation avec la terre et les plantes, et cela a été très positif. Des solutions et de l’espoir ont été apportés, en particulier au niveau de l’agriculture. On peut faire la jonction entre le public et les scientifiques, et plusieurs journalistes, documentaristes, ou organisateurs de conférences étaient là, dans notre séminaire. Les médecins doivent être visés de manière professionnelle aussi. La richesse des connaissances botaniques mêlée à celle de la médecine traditionnelle chinoise est à explorer encore et encore, et c’est à la jonction des apports des intervenants que se situent les séminaires de demain.

Au niveau stratégique, tout passe par la communication avec des messages positifs à développer. Par exemple avec des points sur l’amélioration de la santé. Donc le monde de la santé doit être ciblé, comme la recherche sur la détoxication des sols. Un livret de synthèse pourra être réalisé.

Ce qui est très positif au Mas de Rivet à Barjac : unité de lieu, accueil très chaleureux, cuisine exceptionnelle, peu d’intervenants, temps pour discuter. Discussion entre les intervenants à favoriser face aux participants.

 

Programme du séminaire 

Article Midi Libre